Spliter ou ne pas spliter ?

 

«Moi, je sais faire la spliiiiiiit», avons-nous entendu à plusieurs reprises dans les fêtes d'anniversaire des nos petites amies. En plus de repartir avec un sac-surprise, on quittait avec une terrible jalousie pour celle qui épatait la galerie avec son grand écart.

Soyons honnêtes, une belle gang parmi nous a déjà secrètement rêvé de réussir cette prouesse. Certaines ont mis de côté ce vieux rêve suite à un fâcheux événement lors d'un party de Noël. Certaines continuent d'essayer. Je suis porteuse d'une bonne nouvelle: c'est toujours possible, et pour (presque) toutes!

La très grande majorité des gens sont physiquement équipés pour faire le grand écart latéral (communément appelé split). L'articulation de la hanche est conçue pour permettre ce mouvement, c'est davantage les muscles et ligaments qui nous limitent de ce côté. Le grand écart facial, lui, peut être limité par la structure osseuse de l'articulation, et donc il se peut que malgré vos efforts, vous ne puissiez pas y arriver complètement. C'est une question de degré d'abdudction! Mais concentrons-nous sur notre écart latéral: si vous arrivez à lever la jambe à 90 degrés devant vous et derrière vous, logiquement, rien ne vous empêche de faire la split au complet! L'étirement statique (sans mouvement) est votre première étape pour y arriver.

La souplesse dépend d'une toute petite affaire bien simple qu'on appelle l'assiduité. Votre entraînement en flexibilité est comme votre relation avec le dentiste: vaut mieux y aller souvent que longtemps. La tension qu'on ressent lors de l'étirement statique est un signal envoyé par notre cerveau pour nous avertir que nos muscles ont peur qu'on aille trop loin. Il faut donc les rassurer en s'arrêtant au point de tension, et en maintenant l'étirement au moins 30 secondes pour passer par-dessus le réflexe de contraction. Il faut aussi réchauffer nos muscles adéquatement par des exercices légers (balancer les jambes, monter sur demi-pointe, faire des pliés, etc.). Vous pouvez maximiser vos chances (et réduire le risque de blessure) en vous étirant dans une pièce chauffée, avec des bas de réchauffement, ou après une douche chaude. Bref, nos muscles ont besoin de chaleur, donnons-leur tout notre love.

QUELQUES EXERCICES D'ÉTIREMENT STATIQUE POUR LES FÊTES :

Une petite séance d'étirement quotidienne (TOUS LES JOURS SANS EXCEPTION!) et une volonté de fer vous permettront d'accéder au rêve et de réaliser des figures telles que:

Ou de vous sortir de situations telles que :

Restez à l'antenne pour la partie 2, les étirements dynamiques. BYE!